POSTES DE PREJUDICES EN DROIT COMMUN - Expertises Medicales
16671
page-template-default,page,page-id-16671,bridge-core-2.5.9,qode-page-transition-enabled,ajax_fade,page_not_loaded,, vertical_menu_transparency vertical_menu_transparency_on,qode-title-hidden,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-24.4,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-6.4.2,vc_responsive,elementor-default,elementor-kit-5,elementor-page elementor-page-16671
PRINCIPAUX POSTES DE PREJUDICES ENDROIT COMMUN

Jusqu'en 2006

  • ITT(Incapacité Temporaire Totale) et éventuellement ITP (Incapacité Temporaire Partielle), s’exprime en durée.
  • IPPIncapacité Permanente Partielle, s’évalue en pourcentage de 0 à 100 %
  • SE (Souffrances Endurées), ou QD (Quantum Doloris) pour les expertises judiciaires, s’exprime sur une échelle de 0 à 7.
  • DE (Dommage Esthétique), ou PE (Préjudice Esthétique) pour les expertises judiciaires, s’exprime sur une échelle de 0 à 7.
  • PA (Préjudice d’Agrément), décrit le retentissement sur les activités spécifiques de loisirs, notamment sportives.
  • Préjudice sexuel éventuellement
  • Le retentissement professionnel est évalué à part.

A partir de 2007

L ’évaluation du préjudice corporel évolue progressivement.

  • L’ITT laisse la place au déficit fonctionnel temporaire, qui précise les dates de :
    • Retour à domicile
    • Fin des soins
    • Reprise des activités domestiques
    • Reprise de la conduite
    • Reprise de travail
    • Reprise des activités sportives
  • L’IPP est remplacée la notion d’AIPP (Atteinte permanente à l’Intégrité Physique et Psychique)
  • La notion de gêne dans les actes de la vie courante et de troubles dans les conditions d’existence apparaît.