Expertise médicale et indemnisation d’une hémiplégie
18733
post-template-default,single,single-post,postid-18733,single-format-standard,bridge-core-2.5.9,non-logged-in,qode-page-transition-enabled,ajax_fade,page_not_loaded,, vertical_menu_transparency vertical_menu_transparency_on,qode-title-hidden,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-24.4,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-6.4.2,vc_responsive,elementor-default,elementor-kit-5,elementor-page elementor-page-18733
Expertise médicale et indemnisation d’une hémiplégie

Expertise médicale et indemnisation d’une hémiplégie

Expertise médicale et indemnisation d’une hémiplégie

Expertise médicale et indemnisation d’une hémiplégie

Un choc violent lors d’un accident de la route, un accident vasculaire cérébral (AVC), une infection ou une faute médicale peuvent être à l’origine d’une paralysie de l’un des côtés de la victime. Cette paralysie connue sous le nom d’hémiplégie résulte parfois d’une atteinte de la colonne vertébrale dont la moelle épinière à la suite d’un choc violent au niveau du dos ou du système nerveux central ou le cerveau dans le cas d’un traumatisme crânien ou d’un AVC…

L’expertise médicale et indemnisation d’une hémiplégie permettront au blessé d’avoir une reconnaissance de ses préjudices et d’avoir les moyens financiers nécessaires pour faire face aux difficultés de la vie causées par l’accident.

Qu’est-ce que l’hémiplégie ?

L’hémiplégie est une paralysie affectant un seul côté du corps humain, le plus souvent au niveau des membres (bras, jambe, épaule) ou du visage. Elle se manifeste par la perte partielle ou totale de motricité et d’indépendance de la partie concernée en fonction de sa gravité.

Quelles sont les conséquences et les préjudices suite à une hémiplégie ?

Parmi les conséquences les plus courantes de l’hémiplégie figurent :

    • Les difficultés d’utilisation de la partie paralysée (bras, jambes, pieds, épaules…),
    • Incapacité totale à utiliser ses membres (marcher, utiliser sa main gauche ou droite),
    • Maladresse,
    • Risque d’une chute en cas d’absence d’un tiers,
    • Sensation de douleur sur les membres affectés.
    • Troubles de la parole ou aphasie ,
    • Altération de la vue,
    • Altération du système digestif,
    • Troubles dans la vie sexuelle…
Une personne hémiplégique s’appuie sur quelqu’un d’autre pendant une petite sortie dans un parc. L’hémiplégie est ici dans son stade moyen en affectant la partie gauche du corps dont l’épaule, le bras et la jambe. La victime a besoin de l’aide d’un tiers pour réaliser les actes de la vie courante ou d’un appui technique pour pouvoir se déplacer.

Comment évaluer les préjudices d’une victime hémiplégique ?

L’évaluation des préjudices d’une victime hémiplégique tient compte du handicap sur les membres supérieurs donc le domaine gestuel, et sur les membres inférieurs, donc la locomotion. Les préjudices sont mesurés à partir de l’incapacité et du handicap.

Les préjudices d’un hémiplégique se définissent lors de l’expertise médicale en cas d’hémiplégie.

Malade hémiplégique spastique

Degré du handicap de la victime hémiplégiqueDéficit Fonctionnel Permanent en %
- Possibilité à marcher sans canne,
- Membres supérieurs fonctionnels mais maladroits
45 à 60 %
- Possibilité à marcher avec canne,60 à 70%
- Membres supérieurs inutilisables90%

Comment se déroule la procédure d'expertise médicale et indemnisation d’une hémiplégie ?

Le plus tôt possible après le constat de l’hémiplégie par son médecin traitant et le Dr Dubois, médecin expert en indemnisation des dommages corporels, la victime envoie à sa compagnie d’assurance une lettre de demande d’expertise médicale pour un malade hémiplégique.

Assisté par le Dr Dubois, médecin expert indépendant, la victime hémiplégique devrait :

    • Rédiger une lettre de doléances afin de n’omettre aucun détail sur ce qu’elle a vécu depuis et après l’accident (le changement de sa vie après l’accident),
    • Etre accompagné par le Dr Dubois dans toutes les étapes de procédure d’expertise et d’indemnisation d’un accident ou une maladie entraînant une hémiplégie,
    • Répondre à une série de questionnaire et réaliser des tests permettant de connaître ses difficultés et mieux les présenter,
    • Etre examinée par un médecin expert désigné par un mandant, à travers une grille de situation de handicap, échelle de qualité de vie… ce qui permet de :
      • Evaluer ses aptitudes fonctionnelles,
      • Connaître les difficultés qu’elle endure au quotidien, son vécu du handicap…

Durant l’expertise médicale, le médecin expert de la victime fait en sorte que :

    • L’expertise médicale prenne en compte le bouleversement d’ordre physique et économique causé par l’accident ou la maladie dans la vie de la victime et de ses proches,
    • L’expertise évalue le besoin d’appui technique et économique de la victime pour retrouver son indépendance :
      • l’équilibre de la marche pour le cas d’hémiplégie d’un membre inférieur. Le manque de force pourrait causer une chute même en marchant sur un terrain plat. La propulsion sera handicapée par le manque du balancement du bras et de flexion du genou,
      • avoir la possibilité de s’asseoir et se lever seul pour se déplacer,
    • L’expertise médicale prenne en considération la diminution de la vitesse de déplacement par rapport à ce qu’elle avait été avant,
    • La discussion soit orientée davantage sur la charge financière relative à la rééducation de la victime hémiplégique pour lui permettre de retrouver une liberté de mouvement et une indépendance physique après des suivis médicaux,
    • L’expertise évoque le besoin d’aide matériel et humain de la victime pour :
      • Se déplacer à l’intérieur de son domicile,
      • Se déplacer pour les soins médicaux à l’extérieur,
      • Ses besoins d’aménagement de véhicule,
      • Assurer ses besoins dans la vie courante,
      • Utiliser l’escalier, la cuisine, la salle d’eau,
      • Mise en place de la domotique,
      • Etc.

L’aide d’un expert de la réparation des dommages corporels comme le Dr Dubois reste capital pour défendre les intérêts de la victime hémiplégique face à l’expert de l’assureur sachant que les enjeux financiers relatifs à l’indemnisation d’une personne hémiplégique sont souvent énormes et suscitent une vive discussion durant l’expertise.

A la fin de la réunion d’expertise, le Dr Dubois, médecin conseil de la victime à Tours, Angers et sur toute la France, vérifie le contenu du rapport d’expertise et si celle-ci est conforme aux attentes de la victime. Ce rapport est la pièce maîtresse indispensable pour une meilleure indemnisation après expertise médicale d’une victime hémiplégique.

Pas encore de commentaires

Poster un commentaire